Coronavirus : point de situation en Normandie – 13 juillet 2022

Situation sanitaire en Normandie au 13/07/2022. Communiqué de l’Agence Régionale de Santé

Coronavirus : point de situation en Normandie – 13 juillet 2022

Communiqué de l’ARS Normandie

SITUATION ÉPIDÉMIOLOGIQUE

L’incidence régionale continue d’augmenter

Au 12 juillet, l’incidence régionale en Normandie s’établit à 1 110,5 cas pour 100 000 habitants, en hausse de 24,3 % par rapport au précédent point de situation. La hausse hebdomadaire était de 50,8% lors du dernier point de situation. Tous les départements présentent une incidence supérieure à 1 000 cas pour 100 000 habitants. A ce jour, l’Eure est le département ayant le plus fort taux (1 143), suivi par le Calvados (1 141) et la Seine-Maritime (1 111) :

  • Normandie : + 24,3 % (taux d’incidence SPF du 03/07 au 12/07 : 1 110,5)
  • Calvados :  + 20,4 % (taux d’incidence SPF du 03/07 au 12/07 : 1141,2)
  • Eure : + 24,2 % (taux d’incidence SPF du 03/07 au 12/07 : 1 142,8)
  • Manche : + 19,4 % (taux d’incidence SPF du 03/07 au 12/07 : 1082,1)
  • Orne : + 34,1 % (taux d’incidence SPF du 03/07 au 12/07 : 1011,3)
  • Seine-Maritime : + 26,7 % (taux d’incidence SPF du 03/07 au 12/07 : 1 110,8)

Le nombre de reproduction (R) s’établit à 1,51 (identique à la semaine passée).

Dans ce contexte de très forte circulation virale, le respect des gestes barrières est indispensable pour se protéger et protéger les autres

Dans ce contexte de hausse de l’incidence régionale, la vaccination, notamment la deuxième dose de rappel ou 4ème dose recommandée pour les personnes les plus à risque de faire une forme grave de la maladie (voir ci-dessous), et le respect des gestes barrières restent indispensables pour se protéger, protéger les autres et protéger notre système de santé dans son ensemble.

Le port du masque est hautement recommandé et nécessaire dans les situations de grande promiscuité, dans les lieux clos et mal ventilés, comme les transports en commun, et en particulier en présence de personnes fragiles. Il est aussi recommandé pour les personnes les plus vulnérables.
Le port du masque reste obligatoire dans les établissements de santé et médico-sociaux, au même titre que le passe sanitaire (présentation d’une preuve de vaccination, d’un test négatif ou d’un certificat de rétablissement).

Pour rappel, certaines personnes à haut risque de développer une forme grave du Covid-19 peuvent recevoir gratuitement des masques FFP2, sur prescription médicale.

Pour continuer de prévenir la diffusion des virus, gardons les bons réflexes acquis tout au long de la crise en aérant régulièrement, en se lavant souvent les mains, en utilisant du gel hydroalcoolique.

Au moindre doute, ou en cas de symptômes, testons-nous et isolez-vous immédiatement si le test est positif.

Le rythme des entrées en réanimation en hausse

Au 11 juillet, 1 113 personnes atteintes du Covid-19 sont hospitalisées (1 072 la semaine dernière), dont 44 en réanimation (39 lors du dernier point de situation).

L’incidence en hospitalisation conventionnelle est en hausse, avec environ 21 entrées par jour, tandis que le rythme des entrées en réanimation augmente à son tour pour atteindre 1,7 entrées par jour.  

Dans le contexte actuel de reprise de la circulation du virus, l’injection de la deuxième dose de rappel est recommandée pour les personnes les plus à risque de faire une forme grave de la maladie pour relancer l’immunité et garantir le plus haut niveau de protection face au Covid-19.

Le taux de positivité augmente

Entre le 3 juillet et le 9 juillet, 96 407 personnes ont été testées dont 36 726 ont présenté un résultat positif (29 413 dernier point). Le taux de positivité augmente pour s’établir à 38,09 % contre 34 % la semaine précédente.

Logo ARS Normandie et Préfecture de la Région Normandie

A lire également


Aller au contenu principal