Coronavirus : point de situation en Normandie – 17 août 2022

Situation sanitaire en Normandie au 17/08/2022. Communiqué de l’Agence Régionale de Santé

Coronavirus : point de situation en Normandie – 17 août 2022

Communiqué de l’ARS Normandie

SITUATION ÉPIDÉMIOLOGIQUE

L’incidence régionale poursuit sa baisse 

Au 16 août, l’incidence régionale en Normandie poursuit sa baisse pour s’établir à 171,5 cas p.100 000 habitants, soit une diminution de 27,2 % depuis le dernier point de situation :

  • Normandie : – 27,2 % (taux d’incidence SPF du 07/08 au 13/08 : 171,5)
  • Calvados :  – 28,6 % (taux d’incidence SPF du 07/08 au 13/08 : 155,9)
  • Eure : – 36,5 % (taux d’incidence SPF du 07/08 au 13/08 : 141,4)
  • Manche : – 18,8 % (taux d’incidence SPF du 07/08 au 13/08 : 195,4)
  • Orne : – 28,2 % (taux d’incidence SPF du 07/08 au 13/08 : 176,4)
  • Seine-Maritime : – 25,6 % (taux d’incidence SPF du 07/08 au 13/08 : 184)

Le nombre de reproduction (R), stable, s’établit à 0,6.

Le respect des gestes barrières est indispensable pour se protéger et protéger les autres

La vaccination, notamment la deuxième dose de rappel (ou « 4ème dose ») fortement recommandée pour les personnes les plus à risque de faire une forme grave de la maladie), et le respect des gestes barrières restent indispensables pour se protéger, protéger les autres et protéger notre système de santé dans son ensemble.

Le port du masque est hautement recommandé et nécessaire dans les situations de grande promiscuité, dans les lieux clos et mal ventilés, comme les transports en commun, et en particulier en présence de personnes fragiles. Il est aussi recommandé pour les personnes les plus vulnérables.

Depuis le 1er août 2022, la présentation d’un passe sanitaire (test négatif de moins de 24 heures, justificatif de statut vaccinal ou certification de rétablissement ou de contre-indication) ne peut plus être exigée pour l’accès aux établissements et services de santé et médico-sociaux, que ce soit pour les patients ou pour leurs accompagnants / visiteurs.

Cependant, en raison de la fragilité des personnes accueillies et du niveau de circulation actuel du virus, le port du masque reste très fortement recommandé, lorsqu’il est possible, dans les établissements accueillant des personnes âgées ou une majorité de personnes à risque de forme grave du Covid-19.

Les directeurs d’établissements et services conservent la faculté de rendre obligatoire le port d’un masque de protection pour les personnes d’au moins 6 ans.

Pour rappel, certaines personnes à haut risque de développer une forme grave du Covid-19 peuvent recevoir gratuitement des masques FFP2, sur prescription médicale.

Pour continuer de prévenir la diffusion des virus, gardons les bons réflexes acquis tout au long de la crise en aérant régulièrement, en se lavant souvent les mains, en utilisant du gel hydroalcoolique.

Au moindre doute, ou en cas de symptômes, testons-nous et isolons-nous immédiatement si le test est positif.

Le taux de positivité diminue

Entre le 7 et le 13 août, 25 683 personnes ont été testées dont 5 672 ont présenté un résultat positif (7 748 au dernier point de situation). Le taux de positivité diminue pour s’établir à 22,08 % contre 24,1 % la semaine précédente.

Les hospitalisations conventionnelles en baisse

Au 12 août, 992 personnes atteintes du Covid-19 sont hospitalisées (1 059 la semaine dernière), dont 39 en réanimation (39 lors du dernier point de situation).

Dans ce contexte, l’injection de la deuxième dose de rappel est recommandée pour les personnes les plus à risque de faire une forme grave de la maladie pour relancer l’immunité et garantir le plus haut niveau de protection face au Covid-19.

Logo ARS Normandie et Préfecture de la Région Normandie

A lire également


Aller au contenu principal